Vous trouverez ci-dessous notre FAQ (Foire Aux Questions). Vous pouvez chercher directement via le champ de recherche ou par catégories.

FAQ Décodage de vie

Questions et réponses concernant la formation de décodage de vie

Questions

Oui, également pour les tocs, c'est le geste ou l'attitude qui va se décoder, il s'agit souvent d'une "réparation" ou d'une "protection" par rapport à un évènement survenu dans le passé. Il ne s'agit pas spécifiquement d'une visualisation, mais d'une phrase ou d'un ensemble de mots à découvrir pour faire une sorte de "reset" du cerveau.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

Le Décodage de Vie, normalement, intervient en complément à une méthode thérapeutique. Nous avons eu un grand nombre de thérapeutes qui pratiquent différentes méthodes qui utilisent ce qu’ils ont appris par notre formation pour aider leur patient à avancer plus rapidement sur leur chemin de guérison.

Le fait, qu’une personne souhaite directement pratiquer professionnellement après cette formation est possible, mais il est tout de même conseillé d’avoir au préalable une méthode déjà vécue en tant qu’expérience professionnelle. Si des personnes souhaitent assurer cette possibilité, avec une formation-suite, nous mettons en place d’un commun accord une formation personnalisée sur des cas pratiques, tout en évaluant préalablement la bonne compréhension de l’élève, sur ce qui a été appris par la formation de Décodage de Vie déjà réalisée.

Et c’est en fonction de ces différents critères que nous évaluons un temps de formation et un prix. Dans ce cas l’élève qui souhaite continuer propose des situations pratiques de ces clients ou connaissances, avec un décodage préliminaire qui sera supervisé par Marcel Bianchi, puis discuté et si nécessaire, corrigé.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

La formation en classe est bien évidemment remise à jour à chaque cours, cela par les demandes spécifiques des élèves et par les récentes expériences en consultations de Marcel Bianchi, donc, en présentiel, plus riche en ambiance et information.
De plus, les 2 derniers soirs les élèves ont la possibilité d'inviter comme des patients ou connaissances qui ont des symptômes divers, afin de se plonger dans la réelle situation de soin en cabinet, il s'agit d'un procédé inédit que Marcel Bianchi réalise pour tous ces cours, aussi Magnétisme et Chromothérapie.

Ces moments sont extraordinaires. Marcel se met dans la même situation que celle où il reçoit les personnes en soin, puis il y a une interaction entre les élèves et l'invité, ce qui aide à la prise de conscience de l'invité et l'objectif est de créer ce qu'on appelle "la bascule au niveau du cerveau", par les questions, les mots "révélateurs" mis en activation, etc.
Ce qui ne peux pas être produit lors du cours à distance. En règle générale, si vous habitez à une distance qui vous semble abordable en termes de kilomètres et de temps de déplacement, le présentiel est hautement conseillé.

Le cours à distance est plutôt pour nos amis français ou d'autres pays de langue française. Nous avons régulièrement des personnes qui font près de 90 minutes de route, venant du Jura, puis le même temps pour le retour par exemple, qui viennent en présentiel.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

Rien n'est compliqué lorsque l'on s'engage sur un chemin de guérison alors qu'il n'y pas de solution officielle (médecine) je vous rappelle que la médecine bloque, stoppe mais ne soigne pas. Alors qu'avec le décodage biologique il y a lieu de trouver la cause. Il n'est pas nécessaire d'avoir une autre technique, le décodage et les discussions que l'on a avec le patient suffisent largement à activer le cerveau dans sa partie "inconsciente" pour déclencher le processus de guérison, c'est tout l'art du décodeur. Mais si le thérapeute à différentes techniques, comme la PNL. L’Hypnose, la Kinésiologie ou autres, c'est aussi de bons compléments, mais pas indispensable.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

Décodage, la démarche et logique
Le cours offre de nombreux exemples, et chaque élève va naturellement se reconnaitre dans bien des exemples, de ce fait, ce type d’expérience fait que l’élève lui-même va faire ses propres rapprochements entre un des exemples donnés qui correspond à des éléments de sa vie, et la correspondance avec le point de départ dans le passé.

Comme on dit « Y'a pas photo » ça colle parfaitement, car ce n’est pas un hasard si l’on a tel ou tel symptômes, il y a toujours un point de départ qui souvent est facile à localiser. C’est quand nous somme impliqués dans le processus que nous le comprenons au mieux. Cela a un tel point, que par exemple, lorsque qu’une personne vient en consultation pour la première fois, fonction du symptôme, je sais déjà une grande partie de ce qu’elle a vécu, car c’est l’évidence même, et cela, les élèves l’expérimentent également et sont souvent émerveillé de la précision de mes observations, parfois en quelques minutes, a un point qu’ils me demandent si je fais de la voyance.

Si l’intuition est importante et que certaines parties des observations peuvent en effet provenir de notre cerveau droit, il y a une évidence que j’appellerai la logique du symptôme, le symptôme est en fait le message final d’un point qui a débuté dans le passé, et l’expérience fait que lorsqu’on a la finalité, on trouve la source. Chaque élève constate cela très rapidement.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

Le Décodage biologique ou Décodage de Vie a pour objectif de créer une « bascule » au niveau du cerveau, ou l’on pourrait parler de « déclic » qui ouvre les vannes de la guérison.

Chaque maladie a un sens pour le cerveau, elle s’est programmée à partir d’un choc qui a amené un ressenti (voir les travaux du Dr. Hamer), ce choc est d’abord logé au cerveau sous forme d’une tache (visible au scanner), pour le même ressenti ce sera toujours la même tâche au même endroit (on appelle cela les « foyers de Hamer ») ce ressenti va ensuite toucher un organe cible, le cerveau ne pouvant plus garder ce stress, va l’envoyer dans un organe (en fonction du ressenti) qui a de la masse, pour donner du temps pour une éventuelle résolution. Mais bien évidemment tout cela est inconscient, mais bien là …

Décoder c’est faire marche arrière, en utilisant les compréhensions précises de ce qui se passe entre le cerveau et le corps lors du débute de la maladie. Lorsque l’on décode, il y a un micro-chocs chez la personne qui peut être perçu par des larmes, une accélération du pouls ou ne pas être perçu. Un peu du même style que lorsqu’un souvenir particulier nous revient … par exemple, une personne a vécu 10 ans en couples avec de nombreux souvenirs. Il y a séparation et le lésé a de la difficulté à faire le deuil. Lors de la relation, le couple allait régulièrement à des vernissage ou exposition de tableaux. Un tableau particulier faisait vibrer l’un comme l’autre. Plusieurs mois ou plusieurs années après la rupture, le lésé de cette relation part en vacances et se trou dans un hôtel où dans la salle à manger il y a une copie de ce tableau. Il voir cela, et ça lui rappelle sa relation, il fond en larme.

Il s’agit d’un exemple, d’une situation qui va bien évidemment être différente en Décodage de Vie, il va être fait « marche arrière », en passant depuis le symptôme au sens même de celui-ci et à ce qui s’est passé lors de son début, le choc. Il y a souvent un deuil à faire, une libération, une compréhension, une acceptation, et la maladie fait marche arrière également. Cela peut se faire par discussion ou par différentes thérapies.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

Le décodage fonctionne pour tout, car décoder, c'est comprendre le sens de la chose, donc on n'a pas de limite, certes, cela peut prendre du temps, il nous faut parfois remonter au moment de la naissance et mêmes plus loin, période intra-utérine, etc.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

Fascicules et audios sont à prendre séparément. Il n’y a pas d’ordre strict, peut-être, suivez les audios régulièrement et entre-deux, lisez les fascicules.

Pour le dossier de vie, identique, c’est surtout le questionnaire 1 qui est important, mais personne ne peut le remplir de suite, cela peut prendre même parfois plus d‘un mois.

Avez-vous trouvez cette information utile ?

Il faut avoir l'information rapportée par la mère, ensuite, au travers de la discussion, le cerveau peut se mettre en résonnance et peut aussi provoquer une émotion de la personne qui exprime celas (le/la client(e).

Alors qu'est-ce que cette notion de résonnance ? C'est lorsque le cerveau reconnaît une situation, sans que l'on ait conscience de ce qu'il se passe, mais on sait que quelque chose ce passe.

Dans un autre contexte, mais pour donner un exemple, il est arrivé à bien des personne d'arriver dans un endroit et de ressentir un malaise... Ce n'est pas un hasard, c'est que le cerveau reconnaît une situation de danger, qui à ce moment n'est pas réel, mais qui est en résonnance avec une situation passée (durant l'enfance, la, elle naissance, ou encore avant), qui, elle aura été réelle et dangereuse.

Avez-vous trouvez cette information utile ?